Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a maintenant deux mois, je quittais la France avec beaucoup d'angoisses et d'appréhension sur ce voyage mais aussi beaucoup d'attentes.







Des centaines d'euros dépensés pour la préparation : matériel, vaccins, médicaments etc.





L'Australie était ma première destination car je devais y rejoindre mon amie d'enfance Julie.





Heureusement qu'elle était là ! Sans elle, je crois que je n'aurais jamais été capable de me lancer. Merci ma bonne étoile.

Mercredi 15 octobre 2014 : me voilà arrivée en Australie, heureuse de voir ce tampon sur mon passeport et toute excitée, je paye 100$ de taxes à cause de ces fichus cigarettes et prends le shuttle direction le YHA de Cairns sous cette chaleur humide et tropicale. Je la revois sortir de l'auberge, me serrer dans ses bras, rire de me voir ici, de nous retrouver nous "Léa et Julie qui nous connaissons depuis l'âge de 4 ans" ici en Australie, à l'autre bout de la Terre ! Et voici le début d'une jolie histoire remplie d'aventures !

Une semaine à Cairns dans une super baraque avec des australiens sympas, à boire des bières et jouer à tic/tac/toc, essayer de grimper sur le toit, avoir de la peine pour une énorme chauve-souris électrocutée, ne pas se baigner à cause des crocodiles, nager en plein milieu de la barrière de corail et admirer l'époustouflante vie sous-marine, acheter une voiture d'un autre état à deux inconnus sur le toit d'un parking et partir à l'aventure dans notre Volvo de 1996 sans poste radio, ni contrôle technique.

Rouler, rouler, (sans bouchon d'huile), sur des routes plus belles les unes que les autres : au milieu des champs de canne à sucre, sur des routes désertes, sous la pluie à ne plus voir la route...

Direction cape tribulation et sa splendide forêt tropicale, avoir peur de dormir sur la plage et de se faire mordre par un serpent ou attaquer par un croco, commencer un treck à 16h, camper au coeur de la demeure de mère nature et entendre les animaux vivre...

Dormir sur un des nombreux "espaces verts où les gens promènent leur chien et les enfants jouent au ballon" en face d'un pub bruyant où on a changé trois fois d'emplacement après avoir vu une grenouille énorme dans les toilettes degueu.

Passer une journée à essayer de décrocher un job (ou plutôt laisser Julie essayer de nous décrocher un job) et entendre sans cesse la même phrase au fil des appels "hello I'm Julie, i want to know if you need someone bla-bla-bla...".

Dormir encore dans un endroit improbable dans les champs d'un restaurant et se faire aider par le patron pour réparer notre voiture (il a risqué sa vie pour nous hein Julie !?). Lui proposer un café qu'il refusa ahahah.

Puis poursuivre son chemin, parcourir encore des kms direction Townsville (il me semble ?). Bon entre temps, il y a eu les fameuses "falls" pas si terribles que ça pour certaines et notre baignade dans un magnifique site à l'eau gelée.

Townsville. Juger ne pas pouvoir dormir dans une station essence et décrocher un couch surfing à la dernière minute, négocier dans un magasin de bouffe à emporter pour acheter des œufs (pour faire quoi déjà? Ah oui des crêpes que l'on n'a pas faites!), dormir sur un terrain pour caravanes et garer la voiture en plein milieu, planter la tente au mauvais endroit, inspecter les lieux pour être sûres que les crocodiles ne vont pas nous rendre visite..





Visiter magnetic Island en tongs au milieu de ce paysage sec et entouré de serpents, voir un koala, attendre le bus pas mal de temps assoiffée puis reprendre le ferry après s'être plantée sur les horaires du bus. Arriver chez une mère célibataire et boire du goon, jouer le rôle de psy et lui acheter un truc pour les cheveux que je ne mets jamais.

Faire vérifier la voiture et payer pour être rassurée (best car to travel !).

Du coup, reprendre la route "rassurées" à la découverte de Airlie beach et de sa porte ouverte sur les whitsundays 👌

Première soirée avec des jeunots dans une boîte de nuit horrible avec de la musique pourrie.. Se faire voler son porte monnaie le lendemain matin et galerer pendant un mois à recevoir sa nouvelle carte de crédit !





Et cette nuit passée chez Kenny (50 ans) dans un appartement splendide, dîner avec le richissime propriétaire de la marina et boire du vin et encore du vin et encore du vin, casser le verre de vin et décider de faire un Skype improbable avec mon GDM.





Il y'a aussi eu cette rencontre avec Freddie, avec qui j'ai partagé ce magnifique et inoubliable séjour dans les îles de witsundays sur un petit voilier avec des gens très sympas. Vivre sur la mer au rythme du soleil, nager avec les tortues et marcher sur une des plus belles plages du monde ➡️ Sans doute la plus belle chose que j'ai vu lors de ce séjour au pays des kangourous. Kangourous que j'ai désespérément chercher à voir, en vain ! J'en ai aperçu deux ou trois mais de loin et tous les autres que j'ai vu de près étaient écrasés sur les bords de route ! Il a fallu que je me rende au zoo de Sydney pour pouvoir les admirer de plus près.. C'est déjà ça vous me direz !





Revenir à Airlie beach et faire la rencontre improbable avec Manu qui sera maintenant et à tout jamais surnommé Milord !

On démonte la tente, on charge la voiture et nous voilà réparties avec une passagère en plus, Freddie, en route pour Agnès water où nous avons pris notre premier cours de surf. 🏄 Ouf !

Bon les deux autres filles se sont bien mieux débrouillées que moi mais au moins j'aurais essayé ! Je n'en ai même pas refait alors qu'à byron j'aurais pu mais trop peur des requins ! Je crois que je préfère regarder les surfeurs et admirer leur art de la glisse sur l'eau que de le pratiquer moi même, c'est trop dur !

Après ça : RAINBOW BEACH dont je garderai aussi un super souvenir. Une magnifique et longue plage, entourée d'une forêt où nous avons passé une journée entière, assoiffées, au bord du malaise jusqu'à être secourues par "le couple parfait" ahahah quel souvenir !!

Et cette dune de sable si apaisante où nous avons fait des roues et des roulades, crier, regarder un joli coucher de soleil et laissé un bracelet pour mon petit ange...

Noosa et notre pic Nic dans un genre de parc à la vue de tout le monde où on a du nous prendre pour des clochardes mais qu'est ce que c'était bon ! On s'est d'ailleurs promis, à notre retour en France, de se faire la même chose sur le rond point de la mairie de Pontault :)

Deuxième rencontre avec celui qui voyagera avec nous un petit moment. Milord ! Ahahha je ne peux retirer mon sourire quand je repense à tous ces moments qu'on a passé ensemble. Cette première soirée tellement improbable à la recherche d'un toit où s'abriter pour passer la soirée et dormir. Cette terrasse appelée "péché français" avec comme insigne une Tour Eiffel (sans faire exprès) où nous avons cuisiné des wraps, liquidé une bonne partie du cubis de goon de 5litres, à boire dans un bol svp ! Écouter de la musique, au milieu des araignées énormes (dont une a subi un mauvais sort), chanter Edith Piaf à ne plus avoir de voix, courir à ne plus pouvoir respirer autour d'un rond point, admirer Julie exercer sa nouvelle passion (danser sur un poteau), courir après un mec à vélo... Et finir sur la plage à se baigner au lever du soleil puis dormir dans notre sac de couchage et se faire voler un sac (on n'a jamais du lequel) par un p***** de dindon au cou jaune, à l'heure où les lifeguards commencent leur travail. J'ai les larmes aux yeux en me remémorant ces instants, des larmes de joies bien sur. Bon, ok, cette soirée m'a valu un séjour à l'hôpital et ça c'est pas drôle mais ça restera quand même un bon souvenir, cette rencontre avec ce beau docteur qui m'a apporté beaucoup d'informations sur mon problème, moi torse nu qui crie "milord tu rentres pas" etc.

Je passerai vite sur nos arrêts à Brisbane et Gold coast car j'en garde un vague souvenir mis à part notre rencontre avec un gay. Ah si quand même, cette soirée dans la zone pavillonnaire, réveillés par la police et obligés de quitter les mieux pour finir sur la plage. Et se retrouver le lendemain dans un hotel avec jaccuzzi sur le toit, à cuisiner dans la chambre et boire du rhum dans ...un bol encore !

Enfin, et je m'arrêterais là, mes trois semaines à byron dont j'ai assez parlé je pense. Inutile de continuer sur ce sujet car dans tous les cas, j'aurais beau écrire tous les mots que je veux, je ne pourrais jamais décrire Byron et ce que j'ai vécu la bas. Il n'y a pas de mot. Je ne suis juste plus la même c'est tout (en mieux je vous rassure !).

C'est là bas que c'est terminé mon voyage en Australie selon moi car les quatre jours à Sydney ont été très différents et pas représentatifs de ce que j'ai vécu avant même si j'y ai passé du bon temps.

VOILÀ ! Deux mois plus tard, me voilà dans l'avion direction Bali et j'ai l'impression d'être une toute autre personne ! Plus d'angoisses sur la suite de mon voyage et le fait d'être seule, plus d'hypocondrie apparente (ahah), plus de pensées négatives...

Bon quand même le manque de ma famille et de ceux que j'aime mais ça c'est normal et j'arrive à le gérer pour le moment. Certains d'entre vous m'ont déjà dit que je les fais rêver avec ce voyage, ces fotos etc, je tiens à vous dire que moi aussi je RÊVE, c'est un rêve éveillé que j'ai vécu ces deux derniers mois. Croisons les doigts pour que ça dure !

Message perso pour Julie : quand on était encore en France, on a rêvé et parler plusieurs fois de ce moment où on ferait un feu sur la plage en Australie et où on danserait autour. On ne l'a pas fait mais ce qu'on a vécu ensemble valait franchement tous les feux du monde ! On a dansé dans des endroits bien plus originaux non ? : parking de woolworths, milieu de la route, autour d'un poteau ...!



Merci de m'avoir poussé à faire ce voyage et à te rejoindre, merci de m'avoir supporté, moi Mme catastrophe (en même temps il a bien fallu que je te supporte toi aussi professeur tournesol), merci d'avoir veillé sur moi TOUS les jours et encore plus quand ça n'allait pas, merci de m'avoir aidé à vivre "ici et maintenant", merci pour le taini sur mon sac et les fourchettes cassées, merci de m'avoir fait lire le début de ton livre (j'attends la suite avec impatience!), merci d'être TOI tout simplement! "Je suis une belle personne et je crois en moi", je compte sur toi pour le pratiquer ...

Leçon du jour : Lorsque j'étais en France, j'ai essayé de tout faire durant des années pour me sentir mieux (dans ma tête), j'étais entourée, écoutée, chouchoutée... Mais cela ne suffisait pas (même si ça m'a été utile bien sur), ce qu'il me fallait pour aller bien et penser positif c'était le voyage ! Beaucoup disent que je suis en vacances pendant un an (c'est un peu vrai) mais c'est pas comme ça que je vois les choses. Je ne me sens pas en vacances. En réalité, je travaille mais c'est un travail intérieur, une sorte de "renaissance" et ça fait du bien !

Ps : je voudrais finir sur une touche un peu drôle, un peu moi Léa le boulet ➡️ Quand j'ai quitté byron, il me restait pas mal de nourriture que j'avais acheté. Je l'ai laissé à Julie et j'ai eu la bonne idée de prendre quand même avec moi des boîtes de thon, des épices et... Des œufs frais soigneusement mis dans un Tupperware (bah oui pour pas qu'ils se cassent !). Arrivée à Sydney, je m'aperçois que mon backpack est plein d'œuf qui a coulé partout ! Bon, je nettoie ce qui a été touché par l'œuf mais pas le gros sac. Trois jours plus tard (hier), je me rends compte le sac pue l'œuf pourri mais vraiment l'œuf bien pourri ! Je l'ai nettoyé à fond au savon et malgré ça, maintenant on peut me suivre à la trace à cause de cette odeur d'œuf pourri 👌!

Voilà voilà !



À très vite pour de nouvelles aventures !



💃

Petit retour en arrière...

Partager cet article

Repost 0