Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lost in the wood... ���Lost in the wood... ���Lost in the wood... ���
Lost in the wood... ���Lost in the wood... ���Lost in the wood... ���
Lost in the wood... ���Lost in the wood... ���Lost in the wood... ���

Les aventures de Julie et LĂ©a la suite ...

Tout d'abord, nous voulions voir le lever du soleil ce matin à 5h mais aprÚs que le réveil ait sonné, impossible de se lever (pas trÚs étonnant).

Nous avions ensuite prĂ©vu de faire une marche dans la forĂȘt pour rejoindre un phare. Pour se rendre la bas, il fallait partir de la dune de sable et marcher 10kms aller puis 10kms retour. Nous, en bonnes sportives que nous sommes (blague), on s'est dit "ouais c'est faisable, on fait ça dans la journĂ©e, on sera rentrĂ©e pour la tombĂ©e de la nuit (18h)". Tu parles !

Donc nous voilĂ  en route dans la forĂȘt, on respire l'eucalyptus, on prend des photos Ă  cĂŽtĂ© des arbres tout ça tout ça...

Et puis, au bout d'une heure, on se retrouve face Ă  une route pour les 4x4 ou un chemin sur la gauche. Aucune indications. On regarde le plan et on voit que le sentier prĂ©vu rejoint une petite portion de la route donc on hĂ©site puis on prend la route (cf photo). Sauf qu'au bout de 25min, toujours pas de sentier pour les piĂ©tons, on trouve ça bizarre et on commence Ă  se demander si on ne s'est pas trompĂ©es... On fait demi-tour, donc on perd 45min et on finit par prendre le chemin oĂč l'on avait hĂ©sitĂ©. Bingo ! C'Ă©tait juste un sentier qui longe la route... Il faut savoir que les australiens sont vraiment mauvais en terme d'indications.. Bon et nous on est peut ĂȘtre pas trĂšs bonnes en terme de logique ok.

Bref, nous voilĂ  rĂ©parties, la fatigue commence Ă  se ressentir. On se dit que la ballade en forĂȘt c'est cool mais rien d'extraordinaire Ă  voir, on imagine que l'on va bientĂŽt longer la mer et on a hĂąte d'y arriver. Une heure plus tard, toujours pas de mer, toujours les mĂȘmes arbres, plus d'eau dans ma gourde et plusieurs litres d'eau Ă©vacuĂ©s par mon corps (transpi). On commence vraiment Ă  ĂȘtre Ă©puisĂ©es de monter et descendre, donc Ă  maudire cette marche... On imagine qu'aprĂšs chaque montĂ©e, on va voir la mer ou une route pour trouver une voiture qui pourra nous ramener mais rien! Comme dans le dĂ©sert, on croit apercevoir une "oasis" c'est Ă  dire une route mais non ce n'est qu'un gros arbre penchĂ© sur le sol ! La soif se fait de plus en plus grande, on attend qu'une seule chose c'est d'arriver aux toilettes indiquĂ©es sur le plan pour remplir la gourde.

4h aprÚs notre départ, on arrive enfin auprÚs d'une route. Je crois qu'on n'a jamais été aussi heureuses d'entendre un bruit de moteur de voiture. Elle nous file sous le nez.

Nous apercevons les toilettes, et lĂ  c'est le drame ... Eau non potable !

La suite dans le prochain article avec les photos qui correspondent..

Partager cet article

Repost 0
Pour ĂȘtre informĂ© des derniers articles, inscrivez vous :