Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'un extrême à un autre...
D'un extrême à un autre...
D'un extrême à un autre...
D'un extrême à un autre...
D'un extrême à un autre...
D'un extrême à un autre...
D'un extrême à un autre...
D'un extrême à un autre...
D'un extrême à un autre...

Depuis la petite crise de vendredi, la fatigue accumulée, le fait d'être malade depuis un mois etc, on va dire que je n'étais pas au top...

En trois jours, nous avons fait les glass house montains, Brisbane et la Gold coast. Ce sont des grandes villes à visiter, ça nous a fait tout drôle de nous retrouver parmi ces buildings et la civilisation. Mais à vrai dire, je n'ai fait que dormir et je ne rêvais que d'une chose : mon lit ! On a donc tracer plutôt que de visiter car tout le monde était dans cet état de fatigue générale.

C'est quand même assez éprouvant de voyager comme ça, dans des conditions précaires car c'est hyper cher ici. Du coup, on cherche toujours un camping gratuit, quitte à ne pas avoir de douches ou de toilettes (on les squatte ailleurs). Pour nous, payer 30$ pour dormir dans un lit, c'est trop cher donc on se refuse de le faire. C'est pourquoi, hier, nous étions à la recherche d'un camping free et mon application en avait localiser un pas très loin. Sauf que lorsque nous nous y sommes rendus, pas de camp mais une zone pavillonnaire assez chic avec un peu d'espaces verts. Fatigués de devoir chercher un autre endroit, dans la nuit etc. On a décidé de s'y installer en étant discrets. C'était assez drôle parce qu'on a posé la tente dans un endroit équivalent au bois Lacroix à pontault. Encore un truc qu'on n'aurait pas osé faire chez nous...

Résultat : à minuit lorsque nous commencions à nous endormir, on a été réveillés par des lampes torches et la police australienne qui, en voyant nos têtes, a eu pitié de nous et a tenté de nous trouver un endroit où dormir... En vain ! Un des flics à même dit à Manu "sorry to bother you mate" (désolé de te déranger l'ami).

Nous voilà donc à démonter la tente, dégonfler les matelas, tout ranger dans la voiture et reprendre la route en quête d'une place où nous serions tranquilles. Nous avons finalement terminé sur une petite plage sympa, à l'abris, où on a plutôt bien dormi (pour une fois) et personne n'est venu nous chasser. ⛺️

Aujourd'hui, batterie à plat. Une équipe de papys trop gentils a poussé la voiture et a réussi à la faire repartir. L'un d'entre eux nous a même emmené au garage car il pensait qu'il fallait la changer. Finalement en la rechargeant ça devrait suffire. En tout cas, on a eu une fois de plus la démonstration que les australiens sont toujours prêts à rendre service !

Nous avons ensuite réglé les papiers de la voiture, mis une annonce pour la vendre et je me suis chargée de trouver un endroit correct pour dormir ce soir. Je vais sur bookin et je trouve un hotel pour trois à 87€, je me dis "Wahou c'est moins cher qu'un backpack (auberge), ça revient à 29$ par personne". Du coup, on décide de s'autoriser le luxe de l'hôtel ce soir puisque ça paraît vraiment pas cher. Sauf qu'arrivée au moment de payer, je me rends compte que le prix était indiqué en euros et non en dollars et donc que ça fait 41$ par tête. Au final, on a décidé de se l'autoriser quand même car vu notre état on l'a bien mérité ! Une heure plus tard nous voilà dans le jaccuzzi sur le toit de l'hôtel alors qu'hier nous dormions dans une propriété privée avant de se faire expulser par la police et de finir sur la plage ! Comme dit Julie "on n'a pas de stabilité morale nous, on passe de rien à tout !".

On va donc bien profiter de cette nuit dans une chambre avec 4places pour trois, une bonne douche bien chaude et du rhum ! Et puis demain on repartira pour de nouvelles aventures ! On sent déjà que le moral est sur la pente ascendante !





Leçon du jour : quand on voyage, il faut s'accorder des moments de "luxe" de temps en temps. Ça réconforte vraiment !

Leçon 2 : quand on vit dans le confort, on ne se rend pas compte à quel point on est bien ! Quand on n'a plus de confort, on est juste heureux de trouver un endroit abrité pour dormir, on se sent libres de manger par terre, dormir à l'arrache n'importe où.. Encore une fois, ce que je vis c'est dingue et je ne m'en plains pas (parce que j'ai l'impression que mon article sonne un peu dépressif mais non ce n'est pas le cas !). Je dis juste que le voyage nous apprend beaucoup sur la vision que l'on se fait de la vie et sur nos besoins (ou plutôt ce que l'on imagine comme être "indispensable" alors qu'au final on peut vraiment s'en passer)...





💃

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :